philosophie au domaine

Le fonctionnement de la ferme est organisé de la façon la plus équilibrée possible entre les animaux et la rotation des cultures afin d'obtenir un système autonome. Dans le cadre de l'agriculture biologique, nous renonçons aux engrais et produits de synthèse afin de cultiver nos terres au plus proche de la nature.

 

La recherche de la durabilité et la santé des sols est notre préoccupation principale. Elle nous conduit à rechercher toujours d'avantage un cycle fermé, base de l'agriculture biologique.

 

Les motivations pour la reconversion à l’agriculture biologique étaient nombreuses dans notre famille. D’une part, nous produisions depuis de nombreuses années sous le label IP-Suisse en ayant soin de préserver le plus possible la fertilité et la vie de nos sols. Nous avons également une exploitation semi-intensive qui se prête parfaitement à la production intégrée ou biologique et qui ne recherche pas les records de production mais prend ses choix stratégiques selon le principe du circuit fermé en essayant de produire le plus possible ce qui est consommé/affouragé sur l’exploitation.

 

D’autre part, arrivé au moment de reprendre le domaine de notre papa, qui arrive à la retraite, il était clair pour toute la famille que la reprise se ferait en agriculture biologique. Nous avons donc discuté en famille, visité d’autres fermes bio et avons fait le choix commun de lancer la reconversion en 2015. Il nous semble en effet primordial, à notre échelle, de faire son possible pour améliorer la qualité de l’environnement et retrouver un lien fort à la terre. Le travail de la terre doit se faire avec elle et non contre elle.

 

Tout cela s’est aussi complété de la volonté d’intensifier notre petite vente directe qui comprenait (œufs, jus de pomme, pommes, vin cuit et fromage d’alpage en saison). Le projet de la reprise se complète donc d’une volonté de rapprocher le consommateur de notre ferme en intensifiant la vente directe.

 

système agropastoral

agroforesterie

Réseau écologique